Cavour par Marco Fasano, Président de la Fondation – Italie

un Vitrail Camille de Cavour dans la Chapelle





Cavour, le fondateur de l’unité italienne à la Manufacture en 1839,

Cavour en Italie, Joseph Falatieu a reçu Cavour à la Manufacture anni prima del famoso incontro di Plombieresles-Bains con Napoleone III par Marco Fasano Président de la fondation Cavour en Italie, 

vitrail2-thumb

(Vitrail Cavour Chapelle Manufacture )

Il a séjourné à la Manufacture en 1839. Héritier de la famille Clermont Tonnerre, il effectuait régulièrement le voyage entre Turin et Bains les Bains. A la Manufacture, il était l’hôte du Baron Falatieu qui l’aida à gérer les propriétés françaises dont il avait hérité. Il se rendit à Plombières les Bains, plus tardivement.

La chambre d’hôte Cavour, dans le château directorial, rend hommage au comte de Cavour. Des liens se sont tissés avec l’Association les Amis de Cavour à Santena (Italie). Cette Association présidée par Marco Fasano a organisé le 20 septembre 2015, une manifestation en hommage à la Marine Italienne , dans le cadre de l’inauguration du nouveau Musée Cavour.

L’Empreinte du Baron qui a démarré en juin à Bains les Bains, se poursuit en 2016, avec Mrs Albert Henry Maire de Plombières , Frédéric Drevet, Maire de Bains les Bains, et les deux Associations : les Amis de la Manufacture Royale de Bains et l’Association les Amis de Cavour à Santena, dont le siège est au château Cavour, récemment rénové.

Retour sur image : Samedi 6 Juin 2015 à 15H00 : Bains les Bains – Manufacture Royale :  » Droit et acquisitions, la religion sert l’industrie, le rôle moteur des Abbayes » : inauguration par Jean Michel Masset, directeur des Thermes de Bains les BainsChaine Thermale du Soleil, le Baron Falatieu co propriétaire de l’Etablissement thermal il y a 216 ans, prouve que son investissement s’est inscrit dans la durée . Marco Fasano Président de la fondation Cavour en Italie, Joseph Falatieu a reçu Cavour à la Manufacture anni prima del famoso incontro di Plombieresles-Bains con Napoleone III, Damien Parmentier, historien et auteur de Abbayes des Vosges, quinze siècles d’histoire. Daniel Caquard, direction du Festival des Abbayes, Le Baron Falatieu rachète l’Abbaye d’Etival (1793), avec l’ambition d’y faire une papeterie, ce projet n’aboutira pas.  Alexandre Landre, juriste et historien,  retracera le parcours juridique du Maitre de Forge. Jean Hingray, Intervenant à Faculté de droit, s’intéressa à l’homme qui malgré ses responsabilités d’industriel, fut aussi Député (en 1815) et Président du Conseil Général des Vosges. Gilles Grivel, agrégé et docteur en histoire, professeur à Bruyères Falatieu-Chavane, une dynastie d’hommes politiques dans le canton de Bains.

Camillo Benso di Cavour (10 agosto 1810 – 6 giugno 1861) è stato, insieme a Vittorio Emanuele II e Giuseppe Garibaldi, uno degli artefici – forse il principale –
dell’Unità d’Italia.
La sua ascesa al potere – a partire dal giugno 1848, mese in cui entrò in Parlamento – fu folgorante.
Nell’ottobre del 1850 divenne Ministro della Agricoltura, Commercio e Marina del governo d’Azeglio, nell’aprile del 1851 fu anche Ministro delle Finanze. Divenne poi Primo Ministro del Regno di Sardegna nel 1852, carica che mantenne fino al marzo 1861 quando divenne Primo Ministro del Regno d’Italia. Pochi mesi dopo, il 6 giugno, morì per un attacco di febbre malariche.
Ma Camillo Cavour prima di essere un giornalista, un economista ed un politico fu un imprenditore nel settore agricolo, industriale e nel campo dei trasporti.
La conferenza, dopo un breve excursus sulla giovinezza di Camillo Cavour, tratterà in particolare dei viaggi di piacere, di studio e di affari del futuro statista. La morte dello zio materno Jules-Gaspard-Aynard de Clermont-Tonnerre, proprietario di ettari di foreste nella zona di Vauvillers nella Franche Comté, lo porterà a visitare la Manufacture a Bains-les-Bains e a conoscere Joseph Falatieu, anni prima del famoso incontro di Plombieres-
les-Bains con Napoleone III.

Marco Fasano

Presidente dell’Associazione Amici della Fondazione Cavour

Camillo-Benso-di-Cavour

La Manufacture Royale aux Journées européennes du patrimoine 

dévoile la via Cavour !

 

Gladys Pierson Bragard et François Valdenaire de l’Association les Amis de la Manufacture Royale assurent l’accueil du public, dans la plus ancienne ferblanterie de Lorraine. Il mettent à disposition le DVD de l’Empreinte du Baron, disponible à la vente.

Image 1

Les visites guidées au départ de la halle au charbon sont programmées à 11 heures, à 14 H, à 16H  sous la conduite de François Cornevaux .

Expositions des Archives Départementales dans la halle au charbon, et de la machine à clous restaurée par Guy Chassard .

Hommage à François Xavier Bobant, dont l’histoire est contée, avec ces 2 sabots témoins dans la vitrine.

 

Dans la halle au charbon , Julie Victoire Daubié, née à la Manufacture Royale, est croquée par Gisèle Crouzat comme le Baron Falatieu, les artistes associés Philippe Léonard, Roger Cuny,  Françoise Labrude Poirier, (feu) Paul Dessieux, Gilles Fleurot, -, Emmanuel Perrin, Nathalie Noirjean, Maylis Chavane, Igor Kozak. Vanina Krcek, prépare l’exposition Julie Victoire Daubié

Le lancement  de : L‘Empreinte du Baron, spécial Cavour, sous l’égide du Ministère de la culture et de la communication, a été dévoilé à Santena en Italie, lors des  Journées européennes du patrimoine 2015. Un dossier européen est en cours de validation avec afin d’organiser le circuit que Cavour fit depuis Bains les Bains où à 20 ans il rencontra le Baron Falatieu, puis Plombières les Bains où il favorisa avec Napoléon III l’Unité italienne, puis Annecy où la Famille De salle, GRad mère de Camillo Cavour a vécu, puis Santena, nel Castello Cavour.

de G à Dr : Maria Edmée Balbo Bertone di Sambuy , Francesco Zen, Martine Cornevaux, Marco FasanoDSCF3522.